Patrice Faubert

Ataraxie ( hommage à feu Max Stirner )

Imprescriptible visage décharné
Ne se soucie plus de la quotidienneté
Le siècle l'a chassé
Mais toujours présent, telle l'impavidité
 
En cette Terre indicible
Par trop hélas
Le phonème, tel le téléphone
Devient le monotone homophone !
 
Fausse laïcité de trompeuse lactescence
N'est le prédicat
Que d'un nouveau caca
De lui une surrection... génuflexion !
 
Obséquiosité n'est pas piété
Mais apologie purulente
De la pipelette plaie
Corrosion cérébrale, et cachexie générale
 
Plus aucune individualité
Plus aucune personnalité
Des collections de tous et toutes semblables
Intangible société exécrable
 
Anaphrodisie inexpugnable
Broyant ce qui n'est pas minable
Qui ? quoi ? jouir... ce n'est pas pensable
Vouloir vivre ? mais, c'est intolérable !
 

Patrice Faubert (1972) pouète, peuète, puète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr"
 

 

Todos los derechos pertenecen a su autor. Ha sido publicado en e-Stories.org a solicitud de Patrice Faubert.
Publicado en e-Stories.org el 04.06.2015.

 

Comentarios de nuestros lectores (0)


Tu comentario

¡A nuestros autores y a e-Stories.org les gustaría saber tu opinión! ¡Pero por favor, te pedimos que comentes el relato corto o poema sin insultar personalmente a nuestros autores!

Por favor elige

Post anterior Post siguiente

¿Este novel/poem viola la ley o el reglamento de publicación de e-Stories.org?
¡Por favor, infórmanos!

Author: Changes could be made in our members-area!

Mas de"Poema lírico" (Poemas)

Otras obras de Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:

Paraphysique du préjugé et de l´idée reçue - Patrice Faubert (Política & Sociedad)
The secret is ... - Inge Hoppe-Grabinger (Psicológico)