Patrice Faubert

Nature de la culture

Nature de la culture
Culture de la nature
Si
Il y avait autant de symbiotes révolutionnaires
Que de symbiotes racinaires
Cela serait le paradis sur la planète Terre
Cela serait l'anarchie sur la planète Terre
Du pôle Nord ( 1831 ) magnétique
Du pôle Nord géographique
De l'électricité cérébrale
Avec toute sa musique neuronale
Chacun, chacune
Et peu importe, là, les lacunes
Chef d'orchestre de ses drones
Malgré une conscience si atone
Du trou noir
Au noyau du génome
Du noyau du génome
Au trou noir
Mais, nonobstant, toujours et encore, des guerres, des conflits
Toujours un permanent enfer, jamais, le paradis
Entre des idéologies
Des staliniens massacrant des anarchistes
Entre des religions
Des catholiques massacrant des cathares
Sans la compréhension
Voilà qui pourrait s'appeler, le démon
Voilà la superstition
Voilà la dissociation
1209
Les catholiques éliminent la concurrence cathare
Assiégeant toute l'Occitanie
Torturant, violant, tuant, ne laissant aucune vie
Jeunes, vieux, enfants, femmes, hommes, toute une pratique vile
20.000 morts dans la plus grande ville
La religion, c'est vraiment débile !
1936/1937, Espagne
Les staliniens éliminent les anars
L'idéologie, c'est vraiment débile
Toute religion
Rend imbécile
Toute idéologie
Rend imbécile
Car
L'on s'identifie avec
Toutes les nanas, tous les mecs
L'anarchie
Est pour sa part, sans religion, sans idéologie
Tout parti, elle rejette
Tout syndicat, elle regrette
Toute organisation, elle se méfie
De l'autogestion
De l'auto-organisation
Elle se réjouit
Toute une nouvelle production
Et en finir
Produire pour produire
Toute une nouvelle construction
Et en finir
Construire pour construire
Toute une nouvelle civilisation
Comme à partir de muscles, d'os, de tissus
Ressusciter ce qui fut
Reconstitution faciale
Reconstitution intégrale
Au tout égal
Même dans l'inégal
Au tout social
Révolution psychologique, révolution sociale !
Mais le bruit du monde
Ce monde du bruit que tout, obscurcit
De la technologie
De l'industrie
Une autre société pour en finir avec le bruit
Le silence n'existe plus, c'est fini
Pékin, Mexico, Paris
Parmi les villes les plus bruyantes au monde
En France, il y a aussi Orly
10.000 décès, par année, en Europe
Tout ceci en rapport au bruit, c'est pas le top
Certes
Par la pensée
Le cerveau peut modifier
Sa façon de fonctionner
Du corps, conscience et pensée
Il n'y a rien de séparé
Corps et pensée
Sont étroitement liés
Aux fausses apparences, ne pas se fier
Comme Mercure, la plus proche
De toutes les autres planètes du système solaire
Que tout cliché enverrait braire
Tout est si peu clair
Que l'on se perd dans toute grammaire
Comme manifester qui devient un boulot à part entière
Cela devrait être remboursé par la sécurité sociale
Car c'est une soupape de sécurité pour le capital
De toute contestation parcellaire
Le capital se renforçant, c'est fatal !
 
Patrice Faubert ( 2019 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "
 
 

Todos los derechos pertenecen a su autor. Ha sido publicado en e-Stories.org a solicitud de Patrice Faubert.
Publicado en e-Stories.org el 23.05.2019.

 

Comentarios de nuestros lectores (0)


Tu comentario

¡A nuestros autores y a e-Stories.org les gustaría saber tu opinión! ¡Pero por favor, te pedimos que comentes el relato corto o poema sin insultar personalmente a nuestros autores!

Por favor elige

Post anterior Post siguiente

¿Este novel/poem viola la ley o el reglamento de publicación de e-Stories.org?
¡Por favor, infórmanos!

Author: Changes could be made in our members-area!

Mas de"Política & Sociedad" (Poemas)

Otras obras de Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:

Incommunicabilité - Patrice Faubert (Vida)
The Power of Darkness - Ramona Benouadah (Fantasía)