Antonio Justel Rodriguez

DES SYMBOLES



 
…parce que, même si le rêve/voix vient de loin, très loin,
quand tous les coeurs sont beaux,
comment, comment et qui parlera de justice, plus encore, que sera la justice ?;
et quand il n'y aura plus de nations ni de marchés ni de races ni de langues
ni Parlements avec des lois à faire ou à respecter
et les idées volent sans la prison tragique des mots,
qu'adviendra-t-il des télévisions et des radios, qu'en sera-t-il des iphones, des téléphones,
et que, que va-t-il advenir d'Internet, de nos vidéos et photos et de nos chers mails !
Et les prisons, vont-elles disparaître...? Arriveront-ils au bout des villes et des déserts,
des sombres terres de l'âme, de la passion et de la prison de l'être ?
… ah fois, ah science du métal et instrument de l'homme,
cosmogonie de la foi et de la raison avec laquelle nous devrons encore affronter les inondations,
étonnement, dents et griffes d'une obscurité si dense et si longue : le mal ;
Parlons et parlons entre nous, alors, quand l'arc-en-ciel finira, quand les pains se dissoudront,
d'où la maladie, la souffrance, l'erreur,
la doute…
… ô combat sans quartier, ô lumière civile, ô présence divine, ô, ô liberté.
***
Antonio Justel Rodríguez
https://www.oriondepanthosea.com
***
 

Todos los derechos pertenecen a su autor. Ha sido publicado en e-Stories.org a solicitud de Antonio Justel Rodriguez.
Publicado en e-Stories.org el 25.07.2022.

 

Comentarios de nuestros lectores (0)


Tu comentario

¡A nuestros autores y a e-Stories.org les gustaría saber tu opinión! ¡Pero por favor, te pedimos que comentes el relato corto o poema sin insultar personalmente a nuestros autores!

Por favor elige

Post anterior Post siguiente

¿Este novel/poem viola la ley o el reglamento de publicación de e-Stories.org?
¡Por favor, infórmanos!

Author: Changes could be made in our members-area!

Mas de"General" (Poemas)

Otras obras de Antonio Justel Rodriguez

Did you like it?
Please have a look at:

FOR US, THE AFFLICTED - Antonio Justel Rodriguez (General)
Chinese Garden - Inge Offermann (General)
Good bye - Jutta Knubel (Emociones)