Patrice Faubert

Onirologie

C'était un rêve
Toutes les femmes me donnaient le sein
Et je buvais, le lait qui en sortait
C'était un rêve
Plus personne ne faisait rien
C'était un rêve
Il n'y avait plus aucune politique
Il n'y avait plus aucun fanatique
C'était un rêve
Il n'y avait plus le moindre argent
Il n'y avait plus le moindre truand
C'était un rêve
Il n'y avait plus de musée
Plus de cinéma, plus rien de figé
C'était un rêve
Tout le monde se parlait
Tout le monde s'écoutait
Plus personne ne se taisait
C'était un rêve
Toutes les femmes me donnaient le sein
Et je buvais, le lait qui en sortait
C'était un rêve
En rien, plus aucun militant, c'était l'anarchie
Le temps des idéologies, c'était fini
C'était un rêve
Il n'y avait plus de prison
Il n'y avait plus de religion
C'était un rêve
Tout le monde avait confiance
Tout était dans la même conscience
 
 Patrice Faubert (1982) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "

 

Todos los derechos pertenecen a su autor. Ha sido publicado en e-Stories.org a solicitud de Patrice Faubert.
Publicado en e-Stories.org el 21.06.2016.

 

Comentarios de nuestros lectores (0)


Tu comentario

¡A nuestros autores y a e-Stories.org les gustaría saber tu opinión! ¡Pero por favor, te pedimos que comentes el relato corto o poema sin insultar personalmente a nuestros autores!

Por favor elige

Post anterior Post siguiente

¿Este novel/poem viola la ley o el reglamento de publicación de e-Stories.org?
¡Por favor, infórmanos!

Author: Changes could be made in our members-area!

Mas de"Pensamientos" (Poemas)

Otras obras de Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:

Anastrophe, prendre d'assaut - Patrice Faubert (Política & Sociedad)
Darkness of a way - Helga Edelsfeld (Pensamientos)
A new day - Adalbert Nagele (Cotidiano)