Said Chourar

Le combat de Marie Fazio

 

C'est une jeune mère abattue que j'ai découvert
Pleurant en solitaire dans un spacieux cyber
Elle était là toute seule et paraisait perdue
Face à cette solitude, elle était toute tendue

Qu'as-tu ma petite fille à pleurer de la sorte?
Lui dis-je en kabyle pensant qu'elle était nôtre
"Je ne comprends pas, Monsieur, votre beau langage
Me dit-elle et avec de chaudes larmes sur le visage

Voilà comment j'ai connu cette fille nommée Marie
Venue de Marseille retrouver ses deux petits chéris
Elle me confia bravement toutes ses peines du moment
Tout en priant de recevoir un seul geste du firmament

Ses deux enfants n'étaient pas loin de Madal Hotel
C'est leur école qui lui opposa un refus démentiel
Car " Marie fut déclarée une invétérée toxicomane!"
Afin que chacun de nous, sans procès, la candamne.

Toute une journée à me parler de ses deux petits:
"Ils sont mes plus beaux bijoux tout bien sertis,
Je rêve de les retrouver et de clamer et de dire
Que je les aime fortement au point d'en mourir!"

Dans ces terribles drames opposant deux cultures
Il nous faut agir en bien et surtout avec mesure
L'amour qu'il y eut entre eux est toujours si vivant
Et ils peuvent s'entendre comme ils étaient avant.

Chourar Said

 

Todos los derechos pertenecen a su autor. Ha sido publicado en e-Stories.org a solicitud de Said Chourar.
Publicado en e-Stories.org el 02.06.2011.

 

Comentarios de nuestros lectores (0)


Tu comentario

¡A nuestros autores y a e-Stories.org les gustaría saber tu opinión! ¡Pero por favor, te pedimos que comentes el relato corto o poema sin insultar personalmente a nuestros autores!

Por favor elige

Post anterior Post siguiente

¿Este novel/poem viola la ley o el reglamento de publicación de e-Stories.org?
¡Por favor, infórmanos!

Author: Changes could be made in our members-area!

Mas de"Camaradería" (Poemas)

Otras obras de Said Chourar

Did you like it?
Please have a look at:

Acrostiche pour Safila - Said Chourar (Amor & Romance)
Late realization - Rainer Tiemann (Camaradería)
Boules d´argent - Rainer Tiemann (Recuerdos)