Thea Pijpers

BALISE DANS LA CRIQUE – EVENEMENT DU 23 AVRIL 2011

Hier matin, au alentours de 7.30, je voyais une chose monstrueuse flottant dans la crique logeant un cote de ma maison. En regardant de plus pres, je realisais que c’etait une enorme balise de couleur orange, d’une longueur d’environ 2 metres et 80 cm de larger. En realite, je ne savais pas exactement ce que c’etait est c’est seulement plus tard que l’on m’a appris que c’etait probablement une balise ou un flotteur d’un bateau de peche japonais qui s’etait echoue quelques annees auparavent sur le recife. La balise s’etait liberee et avait fini par arriver dans ma crique.
Ne sachant pas exactement que faire, j’ai arête un passant sur sa mobilette, lui demandant de jeter un coup d’oeil dans le ruisseau. Il m’a conseille tout simplement de laisser l’objet ou il etait, avant de s’eloigner, probablement pour acheter du pain pour son petit dejeuner. Je connaissais cet home, un villageois plutot taciturne et pas tres amical. Notre breve rencontre etait probablement le faite d’une antipathie mutuelle.
Ensuite, je suis descendu dans la crique pour essayer de bouger le “truc”, mais c’etait extrement lourd, probablement rempli d’eau, bien bloque solidement dans le sable. Je ne savais vraiment pas que faire. J’avais peur qu’avec la maree montante, la balise pourrait obstruer le gros tuyeau d’evacuation d’eau du ruisseau, tuyau qui se trouvait directement sous la route. Comme il pleuvait fortement depuis deux jours, il ne serait pas impossible que la maree montante provoque de serieuse innondations. (déjà eu)
Alors j’ai decide de telephone au Departement de l’Environnement qui m’a conseille d’approcher Papa Kapu, un home de 85 ans et mon voisin, qui pourrait eventuellement m’aider a resoudre le problem. Moi je pensais qu’a son age Papa Kapu ne devait pas entre concerne alors, il m’ont demande d’aller voir le Pasteur de l’eglise locale et de lui expliquer la situation. Ils pensaient que le Pasteur connaissait certainement quelques hommes forts qui pourraient enlever la balise de la crique. Moi, je croyais que le travail du Pasteur etait plutot de sauver les ames de ses brebus que de s’occuper de ce probleme. Normalement le Departement de l’Environnement est responsible de toute l’ile, mais j’avais l’impression qu’ils ne prenaient cette histoire pas tres au serieux et qu’ils n’avaient franchement pas envie de s’en occupier.
Je me sentais perdue car je n’avais aucune idée que faire. Juste a ce moment arrivait une voiture de police et j’ai fait un signe pour qu’elle s’arrete. Dans la voiture se trouvait deux policies, une femme et un home et je leur ai explique la situation. La femme insistait que je devait appeler le Departement de la Sante, alors que l’homme optait pour le Departement de l’Enmvironnement. Je leur ai dit que j’avais déjà avise ce dernier et, plutot timidement, je leur demandais s’il n’etait pas plus adequate et plus efficace si eux le faisaient officiellement a ma place. La policiere a considere ma demande un bon moment et finalement acceptait de s’en occupier des son retour au bureau de la police d’Avarua (Cite)

Environs deux heures plus tard, je voyais arriver deux hommes forts, chacun pesant autour de cent kilos et ils commencaient a essayer de liberer la balise, mais l’entreprise etait voue a l’echec. Ils pensaient que le flotteur venait eventuellement de Tahiti, mais retrospectivement, il semblais plus probable qu’il venait de ce bateau japonais mentionne plus haut. Mais la question de l’origine de l’objet ne pouvait pas resoudre le problem actuel et un des hommes m’a demande si je possedait une grosse corde. Heureusement j’avais trouve auparavant une grosse corde dans la crique et je la leurs donnais. Ils ont attaché un des bouts autour du monster et l’autre bout a leur camion. Il aurait probablement ete plus facile d’utiliser un elephant! Finalement, avec beaucoup de bruit du moteur de leur camion et en labourant le terrain, ils ont reussi a tirer l’objet hors de la crique et a le hisser sur leur vehicule. C’etait un soulagement et une image pour les Dieux de voir partir la voiture, avec la balise a bord et plus etre un danger dans “ma” Crique

 

Todos los derechos pertenecen a su autor. Ha sido publicado en e-Stories.org a solicitud de Thea Pijpers.
Publicado en e-Stories.org el 13.01.2012.

 

El autor

 

Comentarios de nuestros lectores (0)


Tu comentario

¡A nuestros autores y a e-Stories.org les gustaría saber tu opinión! ¡Pero por favor, te pedimos que comentes el relato corto o poema sin insultar personalmente a nuestros autores!

Por favor elige

Post anterior Post siguiente

¿Este novel/poem viola la ley o el reglamento de publicación de e-Stories.org?
¡Por favor, infórmanos!

Author: Changes could be made in our members-area!

Mas de"Travel Stories / My Home Country" (Relatos Cortos)

Otras obras de Thea Pijpers

Did you like it?
Please have a look at:

Une histoire des mer du sud - Thea Pijpers (Travel Stories / My Home Country)
Pushing It - William Vaudrain (General)